Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le petit garçon de Creek Chaun.


Il est assis devant la porte de l’école…


L’école est ouverte même le samedi et le dimanche dans les villages. Les jeunes élèves se retrouvent pour étudier, jouer, bavarder. Parfois une jeune assistante du professeur est présente pour aider les enfants. Les professeurs dans cet état ne peuvent pas être présents tous les jours, ils doivent s’occuper des écoles de plusieurs villages reculés de cette région de l’Arakan à la frontière de l’état Chin* où des villages ethniques Chin se sont installés.

L’état d’Arakan et sûrement encore plus l’état Chin sont délaissés du pouvoir central. Il n’ y a qu’a voir les différences d’infrastructures, des routes et des sites archéologiques comme de ceux de Bagan et de Mrauk-U pour comprendre.

Le petit garçon, lui, ne parle pas. Il doit avoir 4 ou 5 ans. Il est trop jeune pour aller à l’école mais il semble s’y sentir bien, alors il y reste sans dire un mot.

Il nous regarde, mon guide et moi, d’un regarde profond, pénétrant, interrogatif, presque introspectif. Il ne dit rien quand on lui parle, ou plutôt il parle, mais du fond de son regard et avec bien plus d’expression que les mots peuvent en transmettre.

C’est sûrement la rencontre la plus forte d’émotion de mon séjour dans l’état de l’Arakan. Un simple échange de regard du fond des yeux et de l’intérieur.

signature noir2






Recent Portfolios


J'aimerais vous adopter !

Inscrivez-vous à ma Newsletter...

et faites partie de la famille Photospicy !