Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les esclaves de Bouddha.


Ils frappent, creusent, cassent, poncent, découpent,


polissent et avalent la pierre et le marbre du matin jusqu’au soir. Parfois trop jeunes. Sans protection, ils remplissent leurs poumons des nuages de poussière de cette pierre blanche qui recouvrent toutes les feuilles des arbres aux alentours à se croire en hiver.
Dans la rue des tailleurs de Bouddha à Mandalay la vie n’est pas rose, particulièrement pour les enfants, elle est vraiment blanche jusque dans leurs poumons, et pour quelques dollars par jours, peut-être moins.

Des milliers de bouddha s’entassent, jusque dans les arrières cours, pour servir les pagodes et les bouddhistes de l’Asie entière sûrement.

Le sourire imperturbable des birmans s’est interrompu aujourd’hui sur quelques visages d’enfants devenus esclaves de Bouddha dans la rue des tailleurs de pierre de Mandalay.

signature noir2






Recent Portfolios


J'aimerais vous adopter !

Inscrivez-vous à ma Newsletter...

et faites partie de la famille Photospicy !